Isabelle Lebon – Nanjing

Comprenez ville du sud… dans les méandres du Fleuve Bleu, à l’ouest de Shanghai, comprenez ville sur la mer… Fournaise, odeurs, bruits…

Les hommes arpentent la ville… de gauche à droite, de haut en bas… de bas en haut… à pied… à vélo… en brouette… en scooter électrique… en voiture… en taxi… , en débardeur relevé sur les ventres qui ne veulent plus avoir chaud…
De la Chine : effrayante parfois… étonnante souvent, j’essaie de capter une ville… la ville bordée par le mouvement lent du fleuve, la ville en mutation…son cœur bat vite…


Est-elle devenue le théâtre où se joue la pièce des acteurs aux mille visages ?
Ces visages qui m’interrogent… ces sourires qui m’accueillent… cette curiosité qui m’encourage… cette distance qui me plait……
Parfois, les masques tombent… et ils s’amusent d’un jeu d’échecs comme des enfants sur les rives du fleuve…

Nanjing, 6 millions d’habitants dans les dédales de l’ancienne capitale qui s’agrandit…
Qui s’enorgueillit … qui n’en finit pas de s’étendre vers les promesses de l’avenir …
Le temps aussitôt présent semble déjà vieux et happé vers d’autres miroirs.
Dans ce présent sans cesse fluctuant, écouter le passé …
Le passé qui s’échine dans le silence des marteaux piqueurs.

La ville aux tracés toujours insatisfaits … peut alors, faire parler là où on ne parle pas…
Des petites bribes d’histoires d’hier et d’aujourd’hui qui se trouvent mêlées… emmêlées… tressées… brouillées. Comme une sorte de résistance à l’altérité du monde….

Des images et des sons qui s’égarent ou qui s’enlacent, comme de petites rivières qui finissent par tresser le cours d’une histoire fleuve.

S’abonner
Notification pour
guest

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires